Téléphérique à Toulouse : signature du contrat avec Poma Produits Territoires

Télépherique Toulouse Le téléphérique toulousain conçu, construit et maintenu par le groupement emmené par Poma survolera la Garonne et la colline de Pech David.   © POMA / ALTISERVICE / BOUYGUES TP RF / SYSTRA / SEQUENCES / SETI / SIGMA / COMPOSITE / SEMER / COMAG /YELLOW WINDOW / BIOTOPE / SYSTRA FONCIER / ACOUPLUS / ENGIE INEO
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

Catherine Sanson-Stern

C’est signé. En 2020, Toulouse aura son téléphérique reliant en 10 minutes trois de ses pôles majeurs, l’Oncopole, le CHU de Rangueil (210 000 consultations par an) et l’université des sciences Paul-Sabatier (30 000 étudiants). Le 6 février, Francis Grass, président de la Smat, maître d’ouvrage délégué, et Christian Bouvier, vice-président du directoire et mandataire du groupement Poma, ont signé le marché de conception, réalisation et maintenance. Un contrat à 54,6 M€ HT pour la conception et la construction du système 3S (3 câbles) et à 38 M€ HT sur vingt ans pour la maintenance.

3000 passagers à l’heure. De 5h15 à minuit, ce téléphérique urbain pourra transporter 1500 passagers par heure et par sens avec 9 cabines (dessinées par le célèbre designer italien Pininfarina) d’une capacité de 35 places, accessibles aux personnes à mobilité réduite et aux vélos. Le tracé de 2,85 km, jalonné de 5 pylônes, enjambant la Garonne et la colline de Pech David avec 100 mètres de dénivelé, permettra de gagner 20 minutes par rapport à la voiture. Un parking de 500 places à l’Oncopole permettra aux usagers une bonne intermodalité. La phase de conception démarre en ce début 2017, en parallèle de la poursuite de la concertation avec les parties prenantes (université, hôpital, Oncopole et lycée Bellevue où le survol de l’établissement inquiète). L’enquête publique se déroulera l’an prochain, pour une mise en service attendue début 2020.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.