Covoiturage : Sharette ferme ses portes Produits

L'appli de covoiturage de courte distance Sharette annonce l'arrêt de son activité  
Actualites

Les Opérateurs

Bruno Gomes

L’appli de covoiturage de courte distance Sharette annonce l’arrêt de son activité. « Le financement et le temps de développement d’un projet aussi ambitieux nous ont amenés à cette difficile décision » annonce la start-up dans un communiqué joint à son message sur Twitter, qui était par ailleurs partenaire de la RATP sur cette offre de covoiturage de proximité, similaire à ce que iDVroom propose pour la SNCF. L’arrêt de Sharette signe également de fait la présence de la RATP sur ce type de service innovant et complémentaire aux transports collectifs.

 

Le partenariat avec la RATP non renouvelé fin 2015

Créé en 2013 et fondé par Grégoire de Pins, Sharette a démarré son activité de covoiturage de courte distance auprès de communauté constituées (universités, entreprises) avant démarrer en juillet dernier un partenariat avec la RATP. Le transporteur avait annoncé mettre en place ce service pendant les 4 semaines de fermeture de la ligne A du RER entre La Défense et Auber du 25 juillet au 23 août 2015 inclus. L’offre de l’appli mobile Sharette était intégrée dans les résultats de la recherche d’itinéraires de la RATP.

« Le RER A est une des lignes les plus fréquentées d’Europe avec plus d’un million de voyageurs par jour, avec Sharette nous prévoyons de construire une communauté de 75 000 inscrits tout au long de l’été » avait expliqué dans une interview au magazine Maddyness, Stéphanie Bourgeais, responsable marketing stratégique et projets à la RATP. Le partenariat devait durer jusqu’en décembre 2015 et n’a pas été reconduit.

Sharette avait remporté l’appel à propositions de la RATP pour « l’expérimentation d’une solution innovante de covoiturage » organisé avec Paris Région Lab, De plus, la start-up avait également été lauréate du « coup de cœur des Franciliens » de la finale du concours Open Data Lab organisé par la RATP en décembre 2014. Le coup de coeur et le partenariat n’ont semble-t-il pas suffi à amener plus loin la start-up.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier